Evaluer : démêler la complexité des politiques publiques 15 Sept à Avignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evaluer : démêler la complexité des politiques publiques 15 Sept à Avignon

Message par cindy le Mar 2 Aoû - 11:33

Evaluer : démêler la complexité des politiques publiques

La Société Française de l’Evaluation (SFE) a pour vocation de contribuer au développement de l'évaluation et de promouvoir son utilisation. Elle s'efforce de faire progresser les techniques, les méthodes et de favoriser le respect de règles éthiques et procédurales. C’est un lieu de rassemblement, d'échanges et de formation ouvert à tous les acteurs de l'évaluation – commanditaires, praticiens et utilisateurs – des secteurs tant publics que privés.
Les clubs régionaux de la SFE sont des cadres de proximité pour partager les expériences d’évaluation d’intérêt tant local que national. L’objectif des rencontres est d’échanger sur des expériences d’évaluations mises en œuvre, et d’en tirer des enseignements méthodologiques, pour mieux concevoir, conduire et tirer le bilan des politiques publiques.

Des politiques publiques complexes à appréhender
Les politiques publiques interfèrent souvent avec d’autres politiques conduites dans la même institution, ou dans des institutions voisines ou encore à d’autres échelles territoriales. Il n’est pas rare que tous ces facteurs de complexification soient présents ensemble. Cette tendance à la complexité se traduit également dans les procédures de gestion et les systèmes d’information et se répercute dans les systèmes de décision, multidimensionnels et imposants. Elle se trouve de surcroît renforcée par la contrainte budgétaire, qui fait bouger les contours et les équilibres des systèmes d’intervention publics.
Admettre que la politique publique est complexe, c’est aussi reconnaître, à la suite d’Edgar Morin, que la réalité n’est ni unique, ni objective, ni donnée mais qu’elle est une construction collective, en perpétuel mouvement.

Des enjeux spécifiques d’évaluation
Dans ce contexte, le travail de l’évaluateur prend tout son sens : il peut contribuer à rendre la politique plus lisible et donner de la visibilité au système d’actions qui la sous-tend. Il doit permettre à chacun de situer son intervention dans un ensemble. Il est en mesure de révéler des processus et des effets spécifiques propres à des secteurs, des thématiques, des espaces ou des publics mais aussi des effets et des impacts globaux, transversaux ou diffus. Il contribue à produire, sur cette base, pour les décideurs, des analyses ou recommandations sur la forme et le fond d’une politique et sur l’amélioration de ses effets et impacts sur la société.
La masse et la diversité d’informations à gérer pour l’évaluation d’une politique complexe s’avère considérable, comme le sont également les multiples interrelations d’acteurs à prendre en compte. Rendre cet exercice intelligible pour l’ensemble des parties prenantes conduit généralement à proposer des schémas d’interprétation suffisamment simples pour être assimilés, suffisamment riches pour rendre compte de la complexité de la politique étudiée et à apporter un soin particulier aux méthodes d’animation de la démarche. Le matériau stimule l’appropriation d’une politique, son analyse, sa mise en débat et la formulation de stratégies adaptées ou innovantes, sous réserve d’être présenté sous une forme et avec un accompagnement appropriés.
Pour faire le lien entre les éléments conceptuels et méthodologiques et la pratique qui constitue le quotidien des décideurs et évaluateurs, nous proposons d’avancer à travers la présentation d’études de cas et l’organisation de tables-rondes.

Les difficultés liées à la complexité
Ces exemples pratiques permettront d'identifier des problèmes spécifiques à la complexité :
• la difficulté de mettre en place de la transversalité,
• la construction d’un système d’information ad hoc et le tri de l’information,
• l’enjeu de co-conception et de co-pilotage d’un projet complexe,
• la nécessité d’une information minimale partagée,
• l’animation de la participation, de la concertation, de la diffusion,
• la confrontation de logiques d’intervention, d’échelles de travail et d’espaces d’action différents,
• la prise en compte de facteurs dynamiques du système et de son environnement,
• la dispersion et la diversité des effets et impacts à prendre en considération....

Les solutions méthodologiques et techniques dans le cadre de la démarche évaluative
Les difficultés posées par la complexité peuvent être gérées au stade de la conception de la politique, dans sa conduite et dans son évaluation finale, en jouant sur différents paramètres : la gouvernance, la place donnée à l'usager ou à l'utilisateur final, la cohérence et le management des interfaces, la gestion des données, la communication…
Comment évaluer la pertinence d'une politique, c'est-à-dire son adaptation aux besoins de la société, lorsque les objectifs des politiques se multiplient et évoluent dans le temps, qu’ils se réalisent à plusieurs niveaux territoriaux ou croisent différents dispositifs sectoriels ?
Eviter les doublons, favoriser les complémentarités et les synergies entre politiques, les rendre lisibles, est-ce faisable et à quelles conditions ?
Quelles précautions doit-on prendre, au stade de la formulation de la commande d’évaluation, pour prendre en compte la complexité des politiques concernées ?
Quels critères doit-on introduire pour évaluer les dispositifs de gouvernance et de management ?
Comment associer à la démarche évaluative les parties prenantes – opérateurs, bénéficiaires – aux différents niveaux territoriaux ?

Telles sont quelques-unes des questions qui pourront être traitées au cours de la journée. Notre ambition est d’apporter des réponses opérationnelles aux décideurs et évaluateurs dans les collectivités publiques à tous les niveaux, territoriaux et sectoriels, pour le plus grand avantage des citoyens.

Programme de la matinée

9h00 Accueil café et enregistrement des participants

9h30 Bienvenue
Représentants des institutions soutenant la manifestation :
- Emmanuel Ethis*, Président de l'Université d’Avignon
- Claude Haut*, Président du Conseil Général de Vaucluse,
- Cécile Helle*, Vice-Présidente déléguée à l'aménagement des territoires et aux politiques territoriales et contractuelles, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

9h45 Intervention
La portée de l'évaluation face aux politiques complexes
Guy Cauquil, Président honoraire de la Société Française de l’Evaluation

10h30 Etude de cas
Les programmes du massif des Alpes
Claire de Séverac, Cabinet Gem.Orca

10h50 Débat avec la salle

11h10 Etude de cas
Les publics du festival d’Avignon à l’aune de plusieurs générations d’enquête
Damien Malinas et Baptiste Rol, Equipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias, UMR –EHESS-UAPV

11h30 Débat avec la salle

11h50 Etude de cas
L’agenda 21 des Hautes-Alpes
Marie-Chantal Daumas et Claire Lang, Conseil Général des Hautes-Alpes

12h10 Débat avec la salle

12h30 Déjeuner

* Sous réserve


Programme de l’après-midi

14h00 Table ronde
L’évaluation au service de la gouvernance et de la démocratie
Discutants :
- Intervenant à confirmer, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
- Intervenant à confirmer, Université d’Avignon
- Hélène Milet, animatrice du groupe « Evaluation participative » de la SFE
- Jean-Claude Cohen, animateur du club PACA de la SFE
Modération par François Mouterde, Président de la Société Française de l’Evaluation

14h40 Débat avec la salle

15h00 Table ronde
Systèmes d’information et connaissance partagée
Discutants :
- Claudine Offredi, Ingénieur/Docteur, Faculté d'Economie de Grenoble
- Léopold Carbonnel, Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale PACA
- Intervenant à confirmer, Observatoire Régional des Métiers
Modération par Jacques Carrillo*, Cabinet EDATER

15h40 Débat avec la salle

16h00 Synthèse
Guy Cauquil, Président honoraire de la Société Française de l’Evaluation

16h30 Clôture de la journée

* Sous réserve

Informations pratiques

Tarifs
Le tarif d'inscription est de 70 euros pour les non-adhérents à la Société Française de l'Evaluation.
La journée est gratuite pour les étudiants et les personnels de l’Université d’Avignon, pour les chômeurs et pour les adhérents à la Société Française de l’Evaluation, sur présentation d'un justificatif. L'adhésion à l'association peut s'effectuer sur place le 15 septembre 2011 .
Un déjeuner est proposé sur place pour favoriser les échanges entre les participants, au tarif de 13 euros.

Inscriptions
L’inscription doit s’effectuer en ligne à l’adresse suivante : http://l9.fr/8g8
Si vous souhaitez participer au déjeuner, merci de vous inscrire au plus tard le 31 août 2011.

Accès au site Sainte Marthe de l'Université d'Avignon
Pour covoiturer, inscrivez-vous sur http://www.laroueverte.com/evenement/journee-regionale-sfe
Accès par l'A7 sortie 23 "Avignon Nord" / D225 direction Avignon / sortie "Avignon Centre" / Premier échangeur : à gauche direction "Université". Le parking des Italiens (550 places) vous permet de vous garer à proximité de l’Université.

En transports en commun :
- Depuis la gare TGV : navette direction centre ville d'Avignon (arrêt terminus près de la poste centrale d'Avignon), puis bus 30 de la Poste ou bus 7 en face de la gare centre, jusqu’à l'arrêt « Université ».
- Depuis la gare centre : bus 7 ou 30 depuis l'arrêt gare centre (à gauche en sortant de la gare), jusqu’à l'arrêt « Université ».

cindy

Messages : 1255
Date d'inscription : 10/12/2010
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://masai.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum